Top 10 et comparatif des meilleurs sites de rencontre

Les rencontres en ligne sont de nos jours très plébiscitées par les célibataires mais également ceux en couple. Pas simple de choisir un site de rencontre parmi les milliers existants surtout que la plupart sont des arnaques. Rencontre-et-vous.com a déniché et comparé pour vous les meilleurs sites de rencontre. Découvrez le classement des sites pour faire tout genre de rencontre sur internet.

Classement des meilleurs sites de rencontre

be2

Be2
Site de rencontre par affinité pour célibataires exigeants

9,1/10

Notre avis

c-dating

C-Dating
Site numéro 1 pout faire des rencontres coquines

9,0/10

Notre avis

RENCONTRESLOCALES

RencontresLocales
Site de rencontre basé sur une géolocalisation unique

8,5/10

Notre avis

Wyylde
Meilleur site pour faire des rencontres libertines

7,9/10

Notre avis

cougarsdiva

CougarDiva
Meilleur site de rencontre cougar de France

7,6/10

Notre avis

Pourquoi draguer sur Internet ?

Le préjugé le plus courant, chez ceux qui n’ont jamais essayé de site de rencontre, c’est qu’on n’y trouve que des dépressifs, des autistes, des fous et des chiens. Le nombre croissant d’inscrits force à reconnaître deux choses : d’abord, que le marché de la rencontre sur Internet est de plus en plus prometteur, et ensuite, qu’on est loin de n’y trouver que des handicapés sociaux, ou alors il y aurait des soucis à se faire pour l’ensemble de la population ! En réalité, les avantages de la rencontre en ligne changent complètement la donne. Ce nouveau moyen est plus rassurant, plus ouvert, plus efficace et plus sécurisé que la drague « IRL », et chacun connaît déjà des couples qui se sont rencontrés en ligne. Quels sont les particularités qui font d’Internet un lieu de rencontres privilégié ?

1. L’efficacité

Créer un profil sur un site de rencontres ne prend que quelques clics. On y renseigne sexe, âge et éventuellement la ville ; un court texte d’annonce permet de préciser qui l’on est et qui l’on recherche. Ensuite, les moteurs de recherche des sites permettent de trouver les personnes avec lesquelles on aura le plus de chances de s’entendre : on peut ainsi faire des rencontres très ciblées, et qui auront d’autant plus de chances d’aboutir à des relations sérieuses dans le monde réel.

2. Le nombre de possibilités

Vu la masse des internautes inscrits sur les sites de rencontre, le choix est incroyablement vaste, et représentatif de l’ensemble de la population : les utilisateurs sont tout simplement trop nombreux pour que l’on puisse encore croire qu’il n’y a que des moches et des désespérés. Mais d’un autre côté, tout le monde est aussi là pour faire des rencontres : cela évite bien des râteaux. Ceux qui ont pour habitude de flasher sur des personnes indisponibles confirmeront que c’est important.

3. L’ouverture

La rapidité et l’étendue des communications sur les sites de rencontre permettent de rencontrer des gens d’horizons différents, que votre vie quotidienne ne vous aurait jamais donné l’occasion de croiser. De quoi s’enrichir au contact d’expériences incroyablement diverses : exit le préjugé selon lequel on ne trouverait sur Internet que des no-life allergiques à tout ce qui se trouve en dehors de leur chambre.

D’un autre côté, les médias tentent de présenter l’Internet comme un repaire de psychopathes, de terroristes, de nazis et d’amateurs de musique pédophiles. Ils alimentent ainsi des craintes disproportionnées ; or, depuis la généralisation de l’accès à Internet (donc depuis déjà longtemps), la population… est généralement sur Internet. La conséquence statistique est évidente : sur Internet, on ne trouve généralement ni plus, ni moins d’abrutis qu’ailleurs.

4. La liberté

Les relations sur Internet peuvent se prolonger dans le monde « réel », rester virtuelles, ou bien s’arrêter sans aucun problème. Se prendre un râteau ou en mettre un dans la « vraie vie », cela a un coût ; dans le monde virtuel, cela ne coûte rien, et l’on passera à autre chose sans blessure d’amour-propre. Ceux qui passent des mois ou des années à se remettre d’une rupture apprécieront le gain de temps.

5. Le côté rassurant

Ceux qui ont vécu des moments suffisamment difficiles en couple pour appréhender de nouvelles rencontres savent que cette appréhension fait obstacle à leur recherche amoureuse, mais ne soulage pas pour autant les affres de la solitude. Le monde des rencontres en ligne leur apporte un cadre rassurant, car les rencontres s’y font de manière très progressive : on échange d’abord à l’abri d’un écran, puis la communication passe par le biais du téléphone, avant de passer à la rencontre réelle. De plus, on a toujours quelque chose d’intéressant à dire à quelqu’un que l’on rencontre pour la première fois quand on s’est préparé par l’échange de nombreux mails.

D’un autre côté, pouvoir rédiger un mail à tête reposée soulage énormément les timides, qui craignent par-dessus tout de faire mauvaise impression à la première rencontre. Avoir déjà fait connaissance derrière l’écran permet d’être beaucoup plus détendu et naturel lors du premier rendez-vous.

6. Le confort

Plus besoin de bloquer un créneau dans un emploi du temps surchargé, de faire des efforts après une longue journée de travail, de jongler entre les tâches ménagères et la salle de bains : les sites de rencontre s’adapteront à vos horaires ! Tout le monde ne peut pas se permettre de faire des sorties régulières, et surtout en nombre suffisant pour avoir une chance de nouer une relation sérieuse. La rencontre en ligne se fait en toute simplicité, tranquillement chez soi, sans aucune contrainte.

7. La sécurité

Vous ne suivriez pas au hasard quelqu’un dans la rue. Ou alors, vous vous êtes peut-être déjà mordu les doigts d’avoir donné votre numéro, à la fin d’une soirée arrosée, à la personne qui vous paraissait canon à ce moment-là et s’est ensuite muée en une harceleuse hystérique armée d’un forfait SMS illimité et d’un pied-de-biche. La mise en place progressive des relations sur Internet rend plus facile d’estimer les intentions de l’autre ; et les sites payants emploient des modérateurs qui agissent comme le videur d’une boîte de nuit, en sanctionnant les comportements abusifs. Une sécurité précieuse, qui fait regretter de ne pas pouvoir « signaler » ou « bannir » aussi facilement IRL.

8. Le prix

Il suffit de comparer : une soirée en tête-à-tête dans un bar vous reviendra au moins à 20€, surtout si vous êtes un homme (si vous n’avez pas payé l’addition, la société vous catalogue comme goujat) ; et vous n’êtes même pas sûr d’avoir un ticket. L’abonnement à un site de rencontres, c’est encore mieux qu’une carte de transport : les tarifs tournent autour de 20€… le mois. Ah, tout de suite on hésite moins.

N’oubliez pas, dans votre enthousiasme, que le Net ne sert qu’à établir des contacts ; la vraie rencontre se fera ensuite IRL !

Quels sites de rencontre choisir ? Payant ou gratuit ? Généraliste ou spécialisé ?

Il y a maintenant des sites de rencontre pour tous les goûts et pour tous les budgets. La première question qui se pose est évidemment : pourquoi devrais-je payer alors que le site d’à côté me propose la même chose en gratuit ? Les choses sont plus compliquées : les services rendus ne seront pas les mêmes d’un site à l’autre. Pour bien choisir, tout dépend en définitive de ce pour quoi on souhaite s’inscrire. Petit guide pour concilier rencontres sérieuses et ménagement du porte-monnaie !

1. Que voulez-vous ?

Le nombre d’internautes présents sur un ou des sites de rencontre est en augmentation constante. Seulement, on y vient pour des raisons très diverses, de la simple curiosité à la recherche sérieuse de l’âme soeur. Sachez avec précision ce que vous attendez du site auquel vous allez vous inscrire. N’éliminez pas trop vite l’option « payant » au cas où vous en attendriez beaucoup : si vous êtes déçu par un site gratuit… vous en aurez eu pour votre argent. D’un autre côté, l’inscription à un site gratuit sera simple et vous ne vous creuserez pas la tête sur des questions de durée d’abonnement. Etes-vous prêt à passer beaucoup de temps sur votre site pour faire de vraies rencontres ? Vos critères sont-ils stricts ou ne cherchez-vous qu’une aventure d’une heure ? Allez-vous revenir sur le site après la première rencontre ? Ces questions vous permettront de savoir précisément à quel point vous souhaitez vous investir dans votre recherche.

2. Qui cherchez-vous ?

Les sites gratuits sont très attractifs grâce à la simplicité de l’inscription. De plus, beaucoup sont généralistes, tandis que les sites communautaires (qui s’adressent à une « niche » particulière) préfèrent souvent proposer une inscription gratuite puis un abonnement payant. Sur un site gratuit, vous rencontrerez des gens nombreux et très différents. Si vous aimez l’aventure, ou recherchez une aventure sans lendemain, c’est l’idéal. Quant à une relation sérieuse, les statistiques prouveront toujours qu’elle aura plus de chances de durer avec quelqu’un avec qui on partage au moins quelques points communs (psychologiques pour une affinité générale, ou culturels pour plus de proximité) ; s’investir dans un site trop généraliste risque de revenir à chercher une aiguille dans un continent producteur de foin.

3. Comment voulez-vous être reçu ?

Lorsqu’à chaque profil payant correspond un abonnement, les utilisateurs tiennent bien davantage à leur e-reputation que lorsqu’en créer de nouveaux ne leur prend qu’un clic. Sur un site payant, l’anonymat n’est plus aussi absolu malgré l’existence de pseudos : lorsqu’on tient à son image, qu’elle soit virtuelle ou réelle, on ne se permet plus de faire n’importe quoi. Il y a donc beaucoup plus de chances de trouver des utilisateurs courtois et sérieux sur un site payant que sur un site gratuit, tout simplement parce qu’ils se sont davantage investis dans la création de leur profil. Les timides profiteront peut-être mieux d’un accueil chaleureux dans une communauté où chacun tient à l’image qu’il renvoie, et risqueront moins de se sentir agressés par un commentaire désobligeant.

4. Quel service attendez-vous ?

Un site gratuit compte sur la publicité (qui peut l’envahir jusqu’à un point désagréable) pour couvrir ses coûts de fonctionnement et d’hébergement ; mais comme les revenus qu’elle génère ne sont pas très élevés, le site risque de ne pas pouvoir assumer certains services. Un site payant peut utiliser le revenu de ses abonnement pour générer des emplois, comme un service de modération qui assurera l’élimination des faux profils, des personnes au comportement abusif et des arnaqueurs, ou qui répondra aux demandes d’aide. Sur un site gratuit, vous serez livré à vous-même pour détecter les mauvaises intentions. Le projet « Vigilove » du site LoveConfident permet aux femmes de ficher les pseudos de personnes qui leur ont valu de mauvaises expériences ; aller y vérifier à qui l’on a affaire peut éviter bien des déboires si l’arnaqueur n’a pas changé de pseudo entre-temps.

5. Comment choisir le bon site ?

Après s’être demandé si l’on souhaite s’investir sérieusement ou si l’on ne veut faire qu’un rapide tour d’horizon, il faut bien sûr comparer les prix. Si le site est sérieux, les tarifs seront faciles à trouver ; be2 s’avère ainsi beaucoup plus cher que Meetic ou Pointscommuns (voir les tarifs). Les sites gratuits uniquement pour les filles, comme Adopteunmec, sont un cas particulier : ils ont fait le choix d’encourager l’inscription féminine pour résoudre les problèmes de parité dont souffrent souvent les sites de rencontre généralistes. Cela leur permet de fournir un environnement de meilleure qualité, puisque les femmes n’y sont plus submergées de messages, ni les hommes noyés dans la masse de leurs concurrents.

Il est également indispensable de faire une bonne recherche sur Internet avant de s’engager à prendre un abonnement. Les mots-clefs « arnaque », « avis », « critique », « problème » ajoutés sur Google au nom du site sur lequel vous vous interrogez peut donner des résultats bien éclairants ! La première page des résultats Google, si elle ne permet pas d’obtenir une certitude absolue, donne une idée assez précise de ce qui se dit sur Internet à propos de ce site. Ainsi, on trouve beaucoup de critiques contre be2, Parship  ou unerencontre.com, que les internautes accusent souvent de pratiques peu reluisantes ; on peut par contre vérifier que d’autres sites jouissent d’une réputation sans tache.

6. Est-il moral de faire payer pour des rencontres ?

Certains reprochent aux sites de rencontre de vouloir se faire de l’argent sur le dos de personnes qui souhaitent juste communiquer entre elles, ou d’exploiter le sentiment de solitude des célibataires. Mais c’est oublier que la rencontre est quelque chose de concret, qui peut se révéler risqué : vous ne suivriez pas n’importe qui dans la rue dans l’espoir de vivre une passion torride avec un inconnu. Les sites payants emploient des modérateurs qui agissent comme les vigiles dans la « vraie vie », en calmant les disputes et en bannissant les individus violents, ainsi que des informaticiens qui rendent le site rapide et efficace. Gain de temps et encadrement proviennent d’un travail qui a un coût ; louer les services d’un garde du corps serait bien plus cher !

Les 10 commandements de la drague

Ce sont des millions d’internautes qui draguent sur les sites de rencontre. Le grand nombre des concurrents entraîne un zapping permanent dont il ne s’agit pas d’être la victime ! Vos premiers messages feront de vous le possible élu d’une rencontre « IRL », ou partiront directement à la poubelle, selon leur forme. Voici la liste des incontournables sans lesquels le malchanceux se verra indéfiniment baladé entre silence intersidéral et prostituée roumaine.

1 : Ecrire correctement

Les fautes d’orthographe sont à la communication écrite par Internet ce que les pellicules sont sur vos épaules IRL : l’indice d’un manque de soin. Se relire attentivement permet d’éviter au moins les plus grosses. Au contraire, un texte rempli de fautes donne l’idée que si vous ne faites déjà pas attention à la manière dont vous vous présentez, vous serez encore plus indifférent à l’autre. De même, le langage SMS porte le message implicite « ton opinion et ton confort de lecture sont bien moins importants pour moi que le fait de gagner un quart de seconde en enlevant deux lettres ».

2 : Avoir un profil au top

Le but du premier message n’est pas de faire fantasmer l’autre sur nous. C’est impossible et toute tentative en ce sens se verra sanctionnée par une fuite immédiate de la cible. Ce que vise le premier message, c’est de donner envie à l’autre d’aller voir notre profil – l’autre a très peu de chances de répondre « à l’aveuglette », à moins d’être victime d’un déséquilibre mental qui ne doit pas être votre cœur de cible, sauf exception. Par conséquent, votre profil est votre vitrine. Assurez-vous de choisir une photo attirante mais sans étalage, et qui puisse être prétexte à conversation ; et aussi de rédiger une annonce honnête, originale et dont vous aurez banni toute expression ne voulant rien dire (par exemple « cherche un homme pas prise de tête » comme s’il y en avaient qui cherchaient un homme « prise de tête »).

3 : Lire le profil de l’autre

La tentation est grande d’envoyer à tout le monde le même premier message : on se dit que de toute façon, on ne se connaît pas encore ; que cela permet d’optimiser son temps ; et que plus on envoie de messages, plus on a de chances de recevoir une réponse ! Malheureusement, les messages copié-collés se reconnaissent tout de suite, et font dramatiquement chuter le taux de réponse. Le profil de la personne à qui vous écrivez contient forcément quelque chose de particulier (sinon pourquoi lui écrivez-vous ?) sur lequel vous pouvez rebondir brièvement pour montrer que vous êtes capables de vous intéresser à l’autre. Par ailleurs, assurez-vous avant le premier contact que vous correspondez bien à ce que cherche l’autre. S’il est bien précisé dans son profil « cherche 25-30 ans pour relation sérieuse » et que vous cherchez un plan cul du haut de vos 55 ans, partez. Loin.

4 : Ne pas se croire dans son lit

Evitez à tout prix la mièvrerie d’un Don Juan de chez Lidl. Vous ne connaissez pas encore la personne que vous contactez ; ne donnez donc pas libre cours à vos fantasmes, sauf si vous recherchez désespérément quelqu’un d’abruti. C’est le cas ? Essayez donc « tes yeux sont manifique, encemble nous croqueront les soupir du bonheur sur l’ile tropical de notre amour ». De toute manière, les personnes qui cherchent une relation de plus d’un soir fuient comme la peste les promesses trop tôt venues – et quand on n’a pas encore rencontré la personne, c’est trop tôt de promettre l’amour.

5 : Proscrire le forcing

L’un des intérêts de la drague par Internet, c’est la liberté de « laisser tomber » dès que l’on sent que cela n’accroche pas, en disparaissant simplement pour aller voir ailleurs. Ne soyez pas paranoïaque du zapping, ou si vous l’êtes, ne le montrez surtout pas de peur de vous retrouver catalogué « ultra-relou » (à raison). Si l’autre ne vous répond pas dans les deux minutes, ne renvoyez surtout pas un message du type « alor tu ma oublier ? ». Soit la personne est sous la douche et trouvera cela pénible à son retour, soit elle n’a pas eu envie de vous répondre, et vous trouvera doublement lourd d’insister. Si, dans un délai raisonnable, vous ne recevez toujours aucune réponse, laissez tomber ; sur une base de plusieurs millions d’internautes, vous devriez pouvoir trouver quelqu’un d’autre. De même, si vous avez posé des questions personnelles (détails de sa vie privée, coordonnées, …) et que l’autre n’y répond pas dans son mail suivant, c’est que ce n’était pas le moment. Ce sera donc encore moins le moment d’insister.

6 : Etre précis

De même que vous ne trouverez rien d’intéressant à dire lorsque vous serez devant un profil vide ou vague, l’autre risque de ne pas savoir quoi vous répondre si vous lui envoyez un message trop général (« salut, tes yeux sont manifique, répond vite stp »). Tout en restant bref, faites un lien entre quelque chose qui l’interpellera (vous devriez trouver cela à partir de son profil) et quelque chose qui vous concerne : par exemple, si la personne dit aimer un certain artiste, dites-lui à quoi cela vous fait penser (vous aimez un autre artiste similaire, vous avez aimé un concert de son artiste, votre tante Yvette écoute son artiste en épluchant les tomates). Il lui sera alors facile de trouver quelque chose à répondre (faites-moi découvrir l’autre artiste, justement je compte retourner le voir en concert bientôt, c’est moi ta tante Yvette), et la conversation sera lancée.

7 : Comment être séduisant, en une leçon

Mais comment font-ils, tous ceux qui emballent en un tournemain ? C’est beaucoup plus simple qu’on ne croit : ils ont tous confiance en eux et le montrent.Si la confiance ne se dégage pas de vous de manière innée, c’est normal. Elle se bâtit un peu comme on rédige un curriculum vitae : à partir du tas informe d’expériences variées que constitue votre vie, trouvez ce que ces expériences ont en commun et ce vers quoi elles paraissent tendre. Cette tendance générale fait partie de ce qui vous définit et vous devrez l’assumer (ou entamer une psychanalyse) ; même si vous le la voyez pas tout de suite, elle existe forcément. La réponse aux questions « Qu’est-ce que j’aime » ou « Qu’est-ce que je veux » est souvent difficile à trouver. On peut par exemple écrire sur une feuille de papier une liste de ce pour quoi on aimerait vivre, jusqu’à sentir que l’une de ces phrases nous touche davantage que les autres.

Quel candidat sera rappelé après un entretien d’embauche ? Celui qui est là passivement, qui ne veut rien de particulier et qui s’excuse même d’être là ? Ou celui qui vient de démontrer que son parcours le conduit logiquement à rechercher un poste comme celui-là, et qu’il est bien décidé à l’obtenir afin de s’assurer la carrière qu’il s’est promis ? Ceux qui ont du charisme et qui séduisent ont fait le travail de s’accepter eux-mêmes et de savoir ce qu’ils exigent de leur vie.

8 : Ne pas oublier son sens de l’humour

Quelqu’un d’arrogant et qui ne supporte pas la critique essaie de faire croire aux autres qu’il s’assume particulièrement bien. C’est une erreur, car il cache un manque de confiance en soi derrière le masque de l’agressivité. Le vrai charisme, celui qui vient de l’acceptation de soi, va de pair avec le fait de savoir qu’on peut se perfectionner au fur et à mesure de nos expériences, et que ce perfectionnement nous fait nous rapprocher des buts assignés à notre vie. Avoir du charisme, et donc séduire, est indissociable du sens de l’humour et de la capacité à l’auto-dérision : celui qui ne se braque pas dès qu’on touche à son image prouve qu’il sait se perfectionner avec souplesse. Si quelqu’un sait nous faire rire et rire de lui-même, on est sûr de ne pas se trouver face à un tyran qui essaiera de nous plier à sa personnalité rigide.

9 : Ne pas tout déballer d’un coup

Une des choses les plus intéressantes, c’est la découverte de l’autre, petit à petit. Si vous déballez, dès les premiers messages ou les premiers rendez-vous, toute l’histoire détaillée de votre enfance malheureuse chez Tata Yvonne pour expliquer la personnalité timorée de votre âge adulte, l’autre n’aura plus rien à découvrir de vous, n’aura pas l’occasion de vous poser de questions (et se sentira plutôt délaissé si vous avez monopolisé l’espace sonore). D’un autre côté, il est beaucoup plus enrichissant pour tous les deux de découvrir avec l’autre, peu à peu, des aspects de sa personnalité sur lesquelles il ne s’était pas encore interrogé. Tout mettre à plat d’un coup gâche cette spontanéité, et brise le mystère… grâce auquel l’autre pourrait fantasmer sur vous.

10 : Etre prudent !

Il faut absolument respecter les règles de prudence de base quand on drague sur Internet. Non pas parce qu’Internet serait un repaire de pédonazis (les enfants communistes n’ont d’ailleurs rien à faire sur les sites de rencontre), mais parce que c’est la même chose que suivre une personne rencontrée au hasard dans la rue. Celle-ci peut très bien être charmante à première vue, et se révéler plus tard dangereuse, perturbée ou collectionneuse de live de Céline Dion. D’abord, il faut éviter à tout prix de révéler des informations personnelles telles que nom complet, numéro de téléphone ou adresse : si vous avez reconnu un peu tard que votre correspondant était un satyre en rut et que vous avez préféré couper court, ainsi vous ne risquez pas de le voir débarquer en bas de chez vous dans la minute.

Si vous avez convenu d’un rendez-vous IRL, assurez-vous qu’il se déroule dans un lieu public. Si un ami peut rester discrètement à proximité, c’est bien ; cela peut aussi être un bon prétexte pour mettre fin à l’entretien si ça « ne colle pas ». Sinon, prévenez au moins un ami que vous allez rencontrer une personne trouvée sur Internet ; convenez avec votre ami que vous l’appellerez à une certaine heure si tout va bien. Il est très simple d’inspirer la confiance à travers le voile d’un écran.

Soyez aussi constamment attentif à tous les signes subtils qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille : si la personne pose des questions indiscrètes, vous met légèrement mal à l’aise en répondant ou en agissant de manière brusque ou imprévue, ou se montre trop insistante pour vous raccompagner alors que vous souhaitez clore l’entretien, méfiez-vous avant d’accepter un nouveau contact. Ne renouvelez l’expérience que si la personne vous a mis à l’aise et que vous avez réellement envie de la revoir.